Focus sur la tendance du Cookie Dough

Aux Etats-Unis, ce délice est aussi connu que la crème glacée, elle est présente dans les supermarchés et de nombreuses pâtisseries. En Europe, toutefois, l’idée de la pâtisserie spécialisée en « cookie dough » est encore insolite. Cette tendance, importée des Etats-Unis commence à émerger.

Présentation du cookie dough

Le cookie dough signifie pâte à cookie. Ce terme indique donc la pâte à cookie crue, c’est-à-dire le mélange d’ingrédients pour cookies sous forme de pate malléable. Ce dessert ne nécessite donc pas de cuisson, mais est vendue et consommée telle quelle. On en trouve plusieurs déclinaisons : en milkshake, en cône, en tarte, en brownie, en fudge et même salé. La recette se compose de beurre, de sucre en poudre, d’œufs, de farine et de pépites de chocolat. On peut aussi y ajouter des bonbons colorés, du caramel, d’autres sucreries selon l’envie.

Les pâtisseries spécialisées

Cette tendance nouvellement arrivée des Etats-Unis envahit les réseaux sociaux. Certains restaurants ont choisi de l’inscrire dans leur carte. D’autres enseignes ont également opté de proposer des desserts à base de cookie dough. Les Américains ont même ouvert des pâtisseries dont le menu est exclusivement composé de pate à cookie crue déclinée sous toutes les formes. On peut même y trouver des sandwichs de cookie dough. L’unique limite à ces différentes déclinaisons est l’imagination.

La modération recommandée dans la consommation

Si elle ne semble pas sans danger, cette pâte est assez difficile à digérer. Il ne faut donc pas en abuser.Tout petits, on nous défendait de plonger notre main dans la pâte à gâteau crue, mais on ne comprenait pas vraiment quelle en était la raison. La Food and Drug Administration, agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux a déconseillé aux Américains la consommation du cookie dough. La présence d’œufs crus à l’intérieur de la pate est l’une des motivations de cette interdiction. Les œufs crus, en effet, peuvent contenir des salmonelles, bactéries susceptibles de salmonellose. Mais l’ingestion de la farine crue présente aussi un risque,  avec la présence de la bactérie E.coli. Une pâte cuite ne présente pas ce genre de problème, car la chaleur de la cuisson tue cette dernière. Dans le cas de la farine crue, sa présence pourrait engendrer des crampes abdominales, des vomissements, de la fièvre et même l’insuffisance rénale. La solution que les pâtisseries spécialisées ont alors adoptée est la pasteurisation des œufs et le traitement thermique de la farine.

C’est quoi le régime « Pegan » ?
C’est quoi exactement la nourriture healthy ?